Paris-Nice : 4ème jour

Pierrick Fedrigo a été le grand animateur de la quatrième étape de Paris-Nice gagnée à Rodez par un ancien du Trèfle, Gianni Meersman (Lotto-Belisol). Au terme de cette étape très bien négociée collectivement par l’équipe FDJ-BigMat, Arnold Jeannesson a conservé sa douzième place du classement général à la veille de l’arrivée au sommet du Causse de Mende qui devrait lui permettre d‘intégrer le Top 10.

Paris-Nice : 4ème jour

« Je sais que l’étape de Rodez me convient, disait Pierrick avant le départ, mais je pense aussi qu’une échappée a de grandes chances d’aller au bout. Il va falloir courir juste ! »

Dès le sixième kilomètre, Radio Tour annonce que Pierrick s’est échappé avec Péraud (Ag2R-La Mondiale) avant qu’ils ne soient rejoints par Howard (Greenedge), De Clercq (Lotto-Belisol) et Mate (Cofidis). L’écart a rapidement atteint 5 minues et le coup, en effet, semblait jouable.

Il a été annihilé par deux équipes ayant raté cette échappée, Rabobank et Lampre-ISD et Pierrick a été repris dans les quinze derniers kilomètres tout en trouvant l’énergie pour conserver sa place dans un peloton réduit à une soixantaine d’unités et où se trouvaient encore Arnold Jeannesson, Jérémy Roy, Remi Pauriol et Anthony Geslin.

« Pierrick marche, on le sait tous, assure Franck Pineau. Il se cherche, il cherche des résultats mais il n’y a pas de raison qu’il n’y arrive pas très vite. Dans cette étape, je pense qu’il s’est fait plaisir et ses équipiers ont très bien travaillé pour protéger leur leader Arnold Jeannesson. Hormis Sandy Casar qui est souffrant depuis la fin de semaine dernière et qui manque de forces. »

« J’ai dû faire deux ou trois efforts pour me replacer dans le final rendu dangereux par les ronds-points, dit Arnold toujours aussi zen, et j’ai vu que les jambes répondent bien. »

De très bon augure avant l’examen de Mende jeudi. En attendant, Gianni Meersman n’a pas tardé à dire combien il se sentait redevable envers son ancienne équipe et Marc Madiot.