Pierrick Fedrigo prend la septième place

Du fait des conditions météorologiques, l’Etoile de Bessèges s’est déroulée dans la confusion et toutes ses étapes, hormis la dernière disputée contre la montre, ont été modifiées. Malgré la victoire d’étape de Nacer Bouhanni et la septième place finale de Pierrick Fedrigo, La FDJ-BigMat a quitté les Cévennes avec une frustration compréhensible.

« Nous n’avons pas pu nous exprimer », explique Thierry Bricaud qui regrette les abandons sur chutes d’Arthur Vichot et Cédric Pineau et l’arrivée hors délais de Benoît Vaugrenard et Nacer Bouhanni dans la quatrième étape. « Heureusement, nous avons gagné une étape mais cela aurait dû être beaucoup mieux. »

Samedi, un mouvement d’humeur des coureurs a abouti à la décision d’organiser une course de 66 kilomètres, gagnée au sprint par Marcato (Vacansoleil-DCM). Nacer et Benoît, dans un groupe de 40 coureurs pointé à dix minutes, n’ont pu disputer la dernière étape.
« Dimanche matin, il devait y avoir une arrivée au sommet du col de la Baraque, poursuit Thierry, et finalement, il a été décidé de tracer la ligne à Alès. Tout s’est donc joué dans le chrono qui a permis à Coppel (Saur-Sojasun) de faire coup double. Pierrick Fedrigo y a pris la cinquième place et a donc fini septième du classement final. »